Installer un insert à bois, que faut-il savoir ?

Installer un insert à bois, que faut-il savoir ?
Rate this post

Vous êtes captivé par le charme des cheminées traditionnelles à foyer ouvert ? Le crépitement du feu et l’odeur du bois apportent une ambiance conviviale à votre intérieur, sans parler de la chaleur agréable qu’elles dégagent. Comme chauffage d’appoint, la cheminée à foyer ouvert est très efficace, mais elle présente quelques désavantages, son rendement est moindre, 10 % à 15 % seulement. Elle consomme plus de bois que les cheminées à foyer fermées. Son temps d’alimentation est limité et les braises risquent de s’échapper du foyer. En plus, le poêle à foyer ouvert n’est pas éligible au crédit d’impôt. Mais pas de panique, vous pouvez garder votre cheminée classique tout en bénéficiant de la performance du foyer fermé. Il suffit d’installer un insert à bois.

Qu’est-ce qu’un insert à bois ?

L’insert à bois est un élément qui s’encastre facilement dans une cheminée à foyer ouvert. Il permet à une cheminée traditionnelle d’offrir une performance égale à celle du foyer fermé sans devoir modifier le bâti de la maison.

Il fonctionne à partir de bûches ou de granulés à bois. Il est doté d’une double paroi qui permet d’optimiser la production d’air chaud. L’air froid entre en bas de l’appareil, il se chauffe en passant par les deux parois et est évacué par les grilles prévues à cet effet.

Comment choisir son insert à bois ?

Pour bénéficier de la performance des foyers fermés, le choix doit principalement se porter sur le rendement, la puissance de chauffe, la taille de l’insert et l’autonomie.

Une cheminée avec insert éligible au crédit d’impôt est labellisée Flamme Verte 5 étoiles. Autrement dit, le rendement thermique doit être supérieur à 70 %. La cheminée dégage ainsi moins de CO2, et l’émission de suies et de poussières est également réduite.

Votre cheminée peut servir de chauffage principal ou de chauffage partiel d’une maison en fonction de sa puissance de chauffe.

Pour réchauffer la maison tout entière, l’insert doit avoir une puissance allant jusqu’à 18 kW. Si vous vous en servez pour chauffer une ou deux pièces, une puissance de 5 à 6 kW suffira.

Quant à la dimension de l’insert, celle-ci dépendra de la taille de votre foyer existant, elle doit être adaptée à votre cheminée.

La taille des bûches ainsi que le type de combustible ont également un impact sur l’autonomie de la cheminée. Il existe des bûches de 20 cm à 100 cm et en utilisant des granulés de bois, vous évitez d’alimenter le feu à chaque fois comme ils sont déjà équipés d’un réservoir à pellets.