Descente de l’Ardèche en canoë : les informations pratiques à savoir

Descente de l’Ardèche en canoë : les informations pratiques à savoir
Rate this post

Besoin de prendre l’air, de faire un break et de vous réconcilier avec la nature ? L’Ardèche vous tend ses bras pour vous faire vivre un moment unique et exceptionnel, au cœur d’une végétation sauvage et préservée, de quoi vous oxygéner. Célèbre pour ses spots pour la pratique du canoë, ce département cache des havres de paix à admirer pour les amoureux du sport nautique. Mais, la descente de l’Ardèche en canoë se prépare soigneusement pour la rendre inouïe.

Quand pratiquer le canoë en Ardèche ?

À chaque saison, la descente de l’Ardèche offre aux voyageurs son lot de beautés et de surprises. De septembre à octobre, le niveau d’eau en Ardèche est parfait, rendant la descente des Gorges de l’Ardèche ludique et moins énergique. Durant ces périodes, vous contemplerez le Pont d’Arc et les Gorges de l’Ardèche dans un environnement en plein développement. Pendant ces périodes et en mois d’avril, la descente exige moins d’efforts physiques et moins de technique. Ainsi, ces périodes s’adressent spécialement aux débutants en canoë et les familles. Pendant la saison estivale, la descente sera sous le signe de la chaleur, des sauts et de la baignade rafraîchissante. Le mieux est de pagayer tôt le matin, pour que vous ayez le temps de vous baigner et de pique-niquer.

Comment organiser une descente de l’Ardèche ?

Pour rendre exceptionnelle votre promenade sur l’eau, il est essentiel d’emmener des équipements de base. À cet effet, n’oubliez pas de porter un chapeau et d’emmener une crème solaire, car le soleil tape fort sur les Gorges de l’Ardèche. Munissez-vous également de chaussures solides, et ne portez jamais des sandales durant votre descente en canoë. En outre, il serait plus malin d’emporter des encas et de l’eau pour s’hydrater. Pour un parcours de deux jours, vous devez prévoir des nombreux repas. Vous pouvez également miser sur une navette, pour vous transporter vers votre hébergement. Mais, l’idéal est de dormir au milieu de la nature, dans un bivouac.

Avant de vous lancer dans cette promenade, le moniteur vous donnera un briefing, concernant la technique pour tenir la pagaie et naviguer sur l’eau. Pour éviter les accidents, chaque canoéiste doit porter un gilet de sauvetage. Enfin, les centres de location de canoë en Ardèche vous offriront des pagaies de rechange et des bidons imperméables pour bien conserver vos affaires.